Site-ressource de suivi des expéditions d’Olivier Testa, spéléologue.

  • rapports d’explorations
  • photos
  • films
  • pressbook
  • publications de vulgarisation et scientifiques

En plus de 50 expéditions de recherche spéléologique, avec différentes équipes, et des découvertes incroyables, j’ai pu constituer un corpus important de données sur des découvertes en grottes faites à travers le monde, que je regroupe ici.

Alors pour en connaitre plus sur
- Les crocodiles oranges cavernicoles du Gabon
- La grotte sépulcrale d’Iroungou (et ses 30 squelettes humains), Gabon
- Les puits et tunnels oubliés de Dumat Al-Jandal en Arabie Saoudite
- Les grottes sacrées du peuple Bamiléké au Cameroun
- Le puits et la jungle moustiqueuse de Pedernales, République Dominicaine
- Les puits géants de Tsimanampetsotsa riches de vestiges paléontologiques à Madagascar
- Le puits aux vestiges archéologiques coloniaux de Cap Rouge en Haïti

Mais aussi...

- Les premières gravures rupestres découvertes au sud d’Haïti
- Les tout premiers dessins pariétaux du Gabon
- Les grottes démesurément grandes du Guizhou en Chine
- La grotte au million de chauves-souris à Lastoursville, Gabon
- Les grottes du Parc National La Visite en Haïti, creusées dans un conglomérat extraordinaire
- Les grottes aux squelettes humains du massif Macaya en Haïti
- L’exploration des cénotes de la péninsule du Yucatan au Mexique
- Les dessins pariétaux dans les grottes du Congo
- Les grottes noyées de République Dominicaine
- La grotte d’Anjanamba et son réseau labyrinthique dans la forêt des Mikéa à Madagascar
- Les explorations sur les glaciers de marbre de Patagonie Chilienne

C’est ici !

Expédition en République Dominicaine


Octobre 2020, nouvelle expédition d’exploration de grottes immergées avec la Dominican Republic Speleological Society.

Nous retournons dans la même zone qu’en décembre 2019, pour poursuivre les grottes découvertes l’an passé.
C’est une nouvelle zone, vierge de toute exploration antérieure, dont la première expédition nous a pleinement comblée : nous avons dû nous arrêter, par manque d’air, sur plusieurs galeries qui continuent, et une des grottes recèle des vestiges paléontologiques et archéologiques.

Expédition en collaboration avec le Museo del Hombre Dominicano (Musée de l’Homme)

Exploration à la grotte du Guiers Vif descente d’un P50 derrière le S1


Nouvelle plongée dans la grotte du Guiers Vif, en Chartreuse, quelques années après notre dernière tentative. J’ai pu enfin explorer un puits de 50m qui redescend au dessus d’une rivière qui est pour le moment inconnue. D’autres départs de galeries on été vus. C’est prometteur, mais pas évident. voici le compte-rendu de cette journée.
L'entrée de la grotte du Guiers Vif, au dessus de Saint-Même {JPEG}

Lire la suite de l'article

Déroulé

On se retrouve tous au parking de Saint-Même à 8h45 le 23 aout 2020.
Nous sommes 9 membres des Furets Jaunes de Seyssins, mais les épouses décident de rester en bas pour préparer le pique nique.
Nous montons à 6, le portage est donc léger, globalement.
Le compresseur du CDS38 ayant rendu l’âme au gonflage, j’ai donc dû monter 3 bouteilles de 6l peu gonflées au lieu des 2 prévues à 250 bars.

Montée tranquille dans le brouillard.
Au niveau du siphon, j’ai la surprise de voir mon bi-9, que personne n’a touché depuis octobre 2015 (5 ans), et qui n’a pas pris une rouille. On retrouve aussi les plombs stockés.

Grotte du Guiers Vif {JPEG}
Olivier Testa, le plongeur, se prépare {JPEG} Equipement pour la plongée {JPEG}
Équipement sans problème, mis à part une fuite sur un second étage. Je pars, avec 3 blocs, un sac étanche (chambre à air) avec le matos topo, le perforateur et 2 accus, deux lampes.
A la main, je porterai un kit avec 90m de corde, un harnais, de quoi manger, une dizaine d’amarrages (pulse et goujon), des sangles, et un nécessaire de réchauffage : polaire, bonnet, coupe-vent, dans un sac étanche.
On convient avec les porteurs qu’ils reviennent 6h après l’immersion.

Immersion à 11h30, l’eau est à 5°, la visibilité est de 2m. 10min pour traverser le siphon, 600l d’air consommé (je n’ai respiré que sur une seule bouteille, celle avec le détendeur qui fuit).

De l’autre côté, déséquipement plongée, rééquipement spéléo. Le sac étanche avec le nécessaire de réchauffage est plein d’eau.
Au déversoir, il coule environ 5-10l/s
Je remonte tous les puits, arrive en une heure au sommet du P50. Le descend en équipant.
Au fond du puits, il y a pleins de blocs, le petit actif (1l/s) se perd dedans.
Dans la continuité, un passage en diaclase étroite continue vers le bas. C’est étroit, je me faufile, descend 6m environ, arrêt sur un passage étroit vertical derrière lequel il y a du vide, et un grondement d’eau. Je frotte de partout, et je me dis que si je déchire l’étanche maintenant, ce n’est pas bon.
Je remonte, prend une corde, retente, amarre la corde à un becquet, mais c’est tellement étroit que je n’arrive pas à mettre le descendeur. Mazette.
L’étroiture pourrait passer en combi spéléo, mais je n’arrête pas de faire des accrocs à l’étanche.

Demi-tour, je remonte le P50. 15m dans le puits, je vois un autre départ à mi-hauteur. Je pendule, et mets pied dans une galerie qui part.
Un passage à 4 pattes sans courant d’air, même taille que le méandre du début (F2). 20m de reptation et j’arrive en balcon sur un joli puits sur faille (même axe que le P50, mais décalé). Je ne l’ai pas descendu. Il remonte (mais semble bouché) et descend de 10-15m, et devrait arriver à peu près au même niveau que le fond du P50. Il y des blocs au fond. Je ne me souviens pas avoir entendu d’actif.
Je repasse la reptation, et trouve un autre puits descendant (sur faille). P8, descendu, arrêt sur une lèvre au sommet d’un P7 (non descendu), étroit comme la diaclase, et qui nous ferait retomber au même niveau que le bas du P50.

Il est décidemment temps de faire demi-tour, l’heure avance.
Je remonte les puits en sueur, rampe, descend, me mets à l’eau à 17h20.
A 17h28, Florian et Pierre arrivent au niveau du siphon.
Florian a un petit doute : "Olivier n’est pas là, l’angoisse va commencer"
Pierre : "attends, il n’est que 17h28, on avait dit 17h30"
A 17h29, une lumière éclaire la vasque
A 17h30, je fais surface

Croquis de l'explo du 23 aout - vue en coupe {JPEG}

Prochaine plongée en binôme avec Fredo Poggia, qui le premier a franchi les siphons en 1976

Participants

Pierre SAINT-BONNET (FJS)
Bernard LEPRÊTRE (FJS)
Patrice MEYER (FJS)
Jérémie MEYER
Florian RIFFART (FJS)
Olivier Testa (FJS)
Avec la présence amicale de Madeleine, Chantal MEYER, Jacky & Gaby SORET + un couple d’amis

Merci à Petzl pour le matériel super léger qui permet d’aller loin, et à Xdeep pour l’équipement de plongée fiable
La galerie d'entrée {JPEG}

Nouvelles explorations à Cenote El Mango, Tulum


En janvier 2020, DRSS a mené une nouvelle expédition de plongée dans les grottes de Tulum au Mexique.
Dans ce gruyère maya, plusieurs explorations ont été poursuivies en ce début d’année dans les grottes suivantes : cenote Zardoz, Chan Hol, El Mango, Nic T Ha, Chi Keen, Drunken Snake, et Caterpillar, avec plus de 4km de galeries topographiées et rajoutées au réseau.
Au-dela de kilomètres galeries vierges, nous avons aussi découvert un squelette de paresseux géant en connexion anatomique.

Voici les premières images réalisées dans ces nouvelles galeries juste découvertes. #Somosloscenotes

explorateurs : Patrick Widmann, Phillip Lehman, Tristan Termat, Skanda Coffield, Olivier Testa

Lire la suite de l'article

Le Yucatan est la région du monde avec le plus grand nombre de grottes noyées au monde, qui se trouvent toutes sur une surface extrêmement réduite.

Les cavités se développent en réseaux à la manière d’une toile d’araignée, et les explorations qui se déroulent depuis trente ans ont permis de topographier plus de 1500 kilomètres de galeries inondées (sans compter toutes les grottes sèches).
Les trois plus longues grottes explorées à ce jour mesurent plus de 100km, la plus longue étant le système Sac Actun, avec 364km et 226 entrées [1].

Ce réseau de cénotes joue un rôle vital en tant que grand aquifère Maya pour tous les habitants et la forêt situés au dessus.
Le tourisme de masse qui s’est développé dans cette région, grâce aux plages, aux vestiges Maya, à la biodiversité et aux grottes a un impact énorme sur cet aquifère.
Le but de l’initiative #SomosLosCenotes est de faire prendre conscience de toute cette interdépendance.

Merci à nos sponsors:Xdeep, Petzl, Seacraft, Big Blue, Seal drysuits, Protec
ainsi qu’aux recycleurs KISS Sidewinder

"Spirits of the Cave 3", plongée à Madagascar novembre 2019


Après 2 opus qui ont marqué les esprits, Phillip Lehman et Aquavista films reviennent avec un troisième épisode, "Spirits of the Cave 3 : chief Fahazoa’s chambers ("La grotte aux fantômes 3 : dans les salles de Chef Fahazoa").

Ce film a été tourné en aout 2019 au cours d’une expédition d’exploration spéléologique dans la grotte Anjanamba, dans le sud de Madagascar (Baie des Assassins).
A l’issue des découvertes effectuées au cours de l’expédition, la grotte d’Anjanamba devient la 3eme plus grande grotte subaquatique du monde (mono entrée), et la plus longue d’Afrique avec 11km de galeries inondées.

Explorateurs : Phillip Lehman, Patrick Widmann, Ryan Dart et Olivier Testa

La grotte des Crocos (film) Documentaire animalier sur les crocodiles oranges


Le nouveau documentaire "Cave Crocs of Gabon" ("La grotte des crocos", en français) passe sur la chaine National Geographic Wild, depuis cet été. Voici un extrait.

Ce film montre quelques images extraordinaires des grottes et des chauves-souris, présentes par dizaines de milliers. On y voit aussi un crocodile nain pondre, pour la première fois enregistré.

L’affût du crocodile est impressionnant, tout comme l’affût du spéléologue qui attrape le croco (mais moins élégant).

Lire la suite de l'article

En 2017, nous avons tourné un second documentaire (50 min) sur les crocodiles oranges cavernicoles du Gabon. Nous avions découvert ces crocos, uniques au monde, en 2009, et régulièrement la presse s’en empare.

Alors que le film tourné en 2010 était axé Aventure, celui-ci est un documentaire animalier, avec des images superbes et une intrigue plus discrète.

Le documentaire est produit par Smithsonian (USA) et Earthtouch (RSA), filmé par Riaan Venter https://www.sheermedia.co.za/cv et Boris von Schoenebeck https://borisvs.com, assistés de Luke Nelson.
Il a reçu en 2020 le "Discretionary Award for Best Natural History programme on Innovation Research" au South African Film & Television Awards (SAFTAS).
Le film a été diffusé aux Etats-Unis, puis en Europe par National Geographic Wild, ainsi que dans le reste du monde.
En France, une diffusion eut lieu à 20h sur Arte en octobre 2020

Une anecdote : pour tourner certaines scènes, les deux cameramen ont du, alors qu’il n’avaient jamais fait de spéléo avant, rester deux jours entiers, toutes lumières éteintes, à plat ventre dans le guano boueux et entourés de moustiques virevoltant. Ils étaient entourés de deux crocodiles (un devant et un derrière eux) et avaient installé leur caméra sur trépied.
Tout le monde a attendu en vain que les reptiles veuillent bien se déplacer ou attraper une chauve-souris en vol. Mais en vain. Il y a donc plusieurs heures de rushes noir complet, sans rien. Même pas l’odeur !

Les premières diffusions, par pays, sont :
Germany, 11 august 2019
Пещерные крокодилы Габона, Russia, 12 august 2019
Špiljski krokodili Gabona, Slovenia, 9 august 2019
Gabonin luolakrokotiilit, Finland, august 2019
Gabon’un Mağara Timsahları, Turkey, 31 august 2019
Cave crocs of Gabon, The Netherlands, august 2019
Jaskiniowe krokodyle, Pologne, 28 august 2019
Cave crocs of Gabon, Estonia, 11 august 2019
Κροκόδειλοι στις Σπηλιές της Γκαμπόν, Greece, soon
Gabon barlangi krokodiljai, Hungary, 13 august 2019
Jeskynní krokodýli Gabonu, Czech republic, soon
Grottekrokodillene i Gabon, Norway, soon
Grotte du Croco, France, 1er september 2019

Des rediffusions viendront

Makatéa 2019 plongée et recherche de grottes


Trois semaines à arpenter ce petit cailloux de 4km x 7km perdu au milieu du pacifique, en Polynésie française.
Exploration en plongée des grottes de Hina
Topographie et inventaires des grottes marines et descente dans les potholes

L'île-rocher de Makatea {JPEG}

Lire la suite de l'article

Exploration réalisée dans le cadre de la Makatéa Vertical Adventure, un évènement mené par Makatéa Escalade, Acropol Tahiti et Maewan

(texte à compléter avec description de grottes)

Lire l’article grand public publié dans le RedBulletin (14 pages)

Falaise de Moumu {JPEG}

Mission Mouila 2018 (Gabon) septembre 2018


Ce qui devait être une simple mission de re-topographie des grottes de Mouila a été une expédition aux résultats extraordinaires !
En effet, nous avons découvert la grotte sépulcrale d’Iroungou (Gabon), dans laquelle se trouvent une trentaine de squelettes anciens, ainsi que leurs bijoux et objets précieux portés lors de leurs funérailles.

Grotte de Ndongou, Gabon {JPEG}

Lire la suite de l'article

Septembre 2018, Olivier Testa, spéléologue, et Richard Oslisly, archéologue, se rendent à Mouila (Gabon), accompagnés des étudiants Maël Ntsinga et Julie Ikouanga. Dès les premières topographies, et malgré que les grottes sont connues de longues dates, de nouvelles galeries sont trouvées.

Ensuite, en prospectant en forêt sur les falaises karstiques, de nouvelles grottes gigantesques se sont ouvertes à nous, inexplorées.

Pour la première fois au Gabon, des résurgences karstiques ont été plongées avec des bouteilles (malheureusement pour moi, les sédiments ont empêché toute progression).
Parmiles autres découvertes : des chauves-souris par dizaines de milliers, des ossements d’animaux tombés dans les gouffres, et même un squelette humain, probablement d’un chasseur, lui aussi vraisemblablement tombés dans le gouffre il y a plusieurs centaines d’années. J’ai trouvé aussi des dessins au charbon de bois, sur les parois des grottes, indéchiffrables.

Enfin, la découverte de la grotte sépulcrale d’Iroungou, une grotte sépulture avec bijoux, armes, objets, etc le communiqué

Expédition 2017 : Pedernales / Puerto Plata


La grotte de Tubagua, interminable exploration ! (photo Rémi Flament) {JPEG}
Du 20 novembre au 19 décembre 2017, les spéléologues de l’association Hommes des Cavernes et de la Dominican Republic Speleological Society sont partis en expédition en République Dominicaine.

Lire la suite de l'article

Les recherches se sont concentrées autour de Puerto Plata et Pedernales. Les principales grottes explorées ont été la grotte de Tubagua, le trou du Diable, et le gouffre del Peñon de Veragua. Les plongeurs étaient là pour réaliser un film sur leurs explorations passées. Ils se sont concentrés sur la grotte El Asfalto et la Cueva Escalera.

Autour de Puerto Plata, nous avons prospecté et exploré et topographié durant 5 jours la Cueva de Tubagua (longueur 2578m, profondeur -91m). La grotte est exceptionnelle par la dimension de ses passages -jusqu’à 40m de haut-, la diversité des paysages, ses marmittes énormes, et sa colonie de 100.000+ chauves-souris.
Nous avons aussi plongé la résurgence et jonctionné avec le réseau exondé (traversée de 1202m).
Autres grottes : la cueva del Peñon de Veragua (340m, -83m), la furnia de Migé (47m, -26m) et la Cueva Escalera (seulement topographiée).
La cueva de Tubagua avait visiblement déjà été visitée, mais nous , n’en avons pas trouvé traces après l’étude bibliographique.

Autour de Pedernales, nous avons passé 4 jours pour ouvrir un chemin dans une forêt de cactus, entouré de millions de moustiques, et accéder à la Furnia del Diablo. Ce gouffre avait été repéré sur google Earth et s’avère aussi esthétique que bouché. 90m de profondeur.
Nous avons été ensuite guidés vers d’autres grottes, qui avaient déjà été (malheureusement pour nous) décrites par Alain Gilbert. Nous avons pu constater un vandalisme important, avec bris et vol des concrétions sculptée par les peuples précolombiens. Grottes vues : Cueva Tri Nicola, Cueva El Asfalto

Equipe
Hommes des Cavernes :
Jean-François Fabriol
Rémi Flament
Jean-Louis Galéra
Olivier Testa

Dominican Republic Speleological Society
Angel Compres
Phillip Lehman
Benjamin Forde

Expédition parrainée par la Fédération Française de Spéléologie

Valorisation du patrimoine souterrain du Sud (Haiti)


En cette année 2017, je travaille en collaboration avec le ministère du tourisme Haïtien pour développer et valoriser le tourisme de grottes et de canyoning dans le département Sud.

En janvier, j’ai monté une expédition de prospection dans la région, avec un autre spéléologue français et un spéléologue haïtien. Cette expédition est parrainée par la Fédération Française de Spéléologie (FFS).

Lire la suite de l'article

Quelques grottes et deux canyons ont été équipées par la suite pour une pratique sportive de ces activités.

En Avril, l’Ecole Française de Spéléologie a organisé un stage de formation pour une quinzaine de jeunes et moins jeunes. A cette action se sont associées la FFS et la Fondation Petzl.

Nous avons poursuivi avec une couverture photographique des grottes, avec Serge Caillault (Spéléo Magazine), afin de pouvoir sortir, à l’automne, le premier topo-guide pour la pratique de la spéléologie et du Canyon en Haïti. Je peux vous dire que les premiers Haïtiens à qui j’ai fait découvrir le canyoning, dans le canyon de la ravine Blanche, ont adoré ! Haïti, futur petit paradis des sports Outdoor ?

ps : toutes nos observations de faune sont visibles ici sur Inaturalist